Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 10:04

.

 

 

 

Au premier vent de l'automne

 

Mes doigts se glaçent

 

Le sang n'y circule plus

 

Ils se bloquent et raidissent

 

Leur peau parait se rétrecir et ne plus pouvoir les contenir

 

Le froid ne s'est pas installé encore que ma respiration devient plus difficile

 

La gorge serrée en permanence

 

 

De sentir arriver le gris

 

Mes épaules se crispent

 

Je marche courbée

 

L'oeil au ras du trottoir

 

Les murs sont mes amis

 

 

Un tunnel de jours encore à passer

 

S'allonge vers un infini hors du temps

 

 

Ma pensée se grippe dans un rythme engourdi

 

 

La peur mord le ventre

 

Angoisse indicible

 

Accrochée aux reins

 

Poigne de fer à la nuque

 

 

 

Goût de cendres en bouche

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sardine - dans Angst
commenter cet article

commentaires

hyppo 05/11/2011 09:00


Je viens de découvrir votre blog...

et je trouve très belle votre poésie !


ga(i)elle 10/10/2011 17:33


Mais !
J'ai pourtant regardé la météo pour le Nours, il fait pas moins de 24 par chez toi...

Courage, ma belle.


dominique royer 08/10/2011 19:56


Je viens de vous lire et je trouve très beau ce que vous avez écrit, très beau amicalement dominique


Cristophe 08/10/2011 12:55


Mais depuis quelques jours, je peux enfin bicycletter sans arriver en sueur !