Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2011 5 25 /02 /février /2011 08:46

.

 

 

 

 

 

J'ai baisé sur tes mots

 

A jamais retenus

 

Mêlé mes cris à ta voix

 

A jamais inscrite en moi

 

 

Au dessus du corps

 

Des autres hommes

 

Dans le savoir farouche

 

De l'impossible existence

 

 

L'absence sombre

 

Sans se diluer jamais

 

Le temps n'est rien

 

Aux échos disparus

 

 

Et les muscles se font lourds

 

D'avancer sans faiblir

 

Quand le désir d'être à demain

 

N'est plus que coquille vide

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sardine - dans Sètz
commenter cet article

commentaires

vieil anar 01/03/2011 14:35


"Au dessus du corps des autres hommes...." Ouaip...!!! :-)