Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 06:15

.

 

 

Je dis souvent n'importe quoi

D'abord parce que si j'écris

C'est pour en avoir le droit

De dire n'importe quoi

Et puis parce que ça me fait du bien

A moi, de dire n'importe quoi

Et que ça ne vous fait pas de mal

A vous, si je dis n'importe quoi

 

Bien sûr que j'aime aimer

Bien sûr que j'aime me sentir bouleversée

Emue, vrillée, choquée à ne plus toucher terre

 

Mais vrai aussi

Que j'ai le sens aigu de la rêverie

Que la réalité n'est pas vraiment 

Ma tasse de thé

De toutes façons, moi, je suis café

Café, insomnie, rêves et délires

Imagination au galop et drames sous les paupières

 

Alors, les vraies rencontres, la réalité d'une relation,

C'est à peu près de mon ressort 

Comme de conduire un quinze tonnes

Comme escalader l'Everest

En tongues et à mains nues

 

C'est cela qui m'encourage à fuir

Quand un humain de chair et d'os 

Croise mon chemin

A ne surtout rien tenter

A ne surtout rien vivre

 

C'est bien plus facile

Pour la Reine des Andouilles

Que je suis

 

 

 

 

.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sardine - dans Mémoires vives
commenter cet article

commentaires

Phlune 13/09/2012 22:57

D'abord je mets que des ballerines, et ensuite la deuxième partie du programme est acquise.

Cela dit ce qui est autorisé,
tu as aussi le droit de t'en passer
(ouf)

Bises

...

Peut-on souhaiter "bonne chance" à une intériorité ?

Je tente ...

Sardine 13/09/2012 22:49

Ben oui, mais les talons c'est pas trop mon truc. J'préfère les grands tout maigres avec de belles mains.

Phlune 13/09/2012 20:59

Ben oui, d'accord, seulement avec tout ça,
on se voit pas une fois par an, et alors on languit.

Mais tu peux rêver à moi tant que tu voudras

C'est autorisé ^^