Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 21:41
.





Pas de distance

Au pas de deux

En toute patience

Pour l'amour d'eux



Ils sont la garde rapprochée

Mes pierres de touche

Mes forces intactes


Aux pas élastiques

Corps émouvants

Ni purs esprits

Ni même amants


Mes deuxième faces

Mes côtés creux

L'autre moitié de moi-même

Tuteurs souples aux gestes amples


Toujours égaux

Jamais semblables


Riche vie qui me les a donné

En cohortes fidèles

En qualité prodigue


Beaux

Forts

Solides





Mes copains






.




Partager cet article

Repost 0
Published by C'est Elle - dans Sètz
commenter cet article

commentaires

Patrick 30/11/2009 10:11


...
Ils se sont fait sentinelles,
Mes hommes.
Ils pourraient être cruels,
Mes hommes.
Ils me veillent, comme moi
Je les veille quelquefois.
Moi pour eux, et eux pour moi,
Mes hommes.
...

;-)


La Sardine Masquée du Port 28/11/2009 22:05


L'homme ami, le frère, le copain, loin de l'amoureux, rarement l'amant. Plus facile sans doute de leur voir toutes ces qualités, alors...


Fajua 28/11/2009 21:28


L'homme rêvé plutôt que confronté à la réalité


Bruno 28/11/2009 10:13


Quelques lettres, un mot, puis deux et d'autres, qui m'émeuvent, qui affirment ta présence et m'apaisent, me font rire et pleurer, qui emballent mon cœur et me font du bien comme ton sourire les
soirs de blues, comme lorsque ta main se pause sur mon épaule. Merci, d'être là pour nous, pour moi.