Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2008 1 02 /06 /juin /2008 14:31
.


"Je t'aime, ce n'est pas grave  et ce n'est pas ton problème."

Il y a vingt ans, j'ai prononcé cette phrase devant quelqu'un qui ne me croyait pas.

Les dix années qui ont suivi me permirent de lui démontrer que l'on pouvait aimer sans exiger et  sans souffrir
non plus que nécessaire.

De toutes façons, comment décider de cesser d'aimer ?
Comment se forcer à oublier l'existence d'un être rencontré ?
Et pourquoi le faire ?
Au nom de quelle Loi sacrée ne doit-on aimer que ce que l'on peut posséder ?


Cet homme a compris un jour que je ne lui avais pas menti, que nulle stratégie ne se cachait derrière cette affirmation.
Il a réalisé que cet amour ne lui avait jamais amené que de la force, la certitude d'une affection indéflectible où la possession n'entrait pas.

Je ne comprends pas plus pourquoi un amour doit en chasser un autre.
Je ne comprend pas grand chose aux amours socialement acceptés.

Inutile de dire que je ne brille pas par la subtilité de mes stratégies, tactiques et manoeuvre.
L'Art de la Guerre m'est inconnu.
Et le restera.


A tout prendre, qu'ai-je à faire d'un homme "capturé" par ruse et préméditation ?
Peut-il me faire vibrer si je puis le manoeuvrer ?


.


Partager cet article

Repost 0
Published by C'est Elle - dans Sètz
commenter cet article

commentaires