Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 21:41
.





Pas de distance

Au pas de deux

En toute patience

Pour l'amour d'eux



Ils sont la garde rapprochée

Mes pierres de touche

Mes forces intactes


Aux pas élastiques

Corps émouvants

Ni purs esprits

Ni même amants


Mes deuxième faces

Mes côtés creux

L'autre moitié de moi-même

Tuteurs souples aux gestes amples


Toujours égaux

Jamais semblables


Riche vie qui me les a donné

En cohortes fidèles

En qualité prodigue


Beaux

Forts

Solides





Mes copains






.




Repost 0
Published by C'est Elle - dans Sètz
commenter cet article
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 06:56
.


Mes mains sont sur toi

La note du oud s'éteint

Le silence m'appartient



.
Repost 0
Published by C'est Elle - dans Sètz
commenter cet article
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 17:48
.





La Terre est  tendre

Où l'enfant s'est endormie

Passe un sourire






.
Repost 0
Published by C'est Elle - dans Leis autres
commenter cet article
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 15:37
.





Le jour se lève

Le soleil est à sa place

Au-dessus de toi
                                                        
      







.
Repost 0
Published by C'est Elle - dans Mémoires vives
commenter cet article
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 15:09
.



J'ai l'amour libertaire

Le sentiment anarchiste

Pas le sens du propriétaire

Ni la rigueur du collectiviste




Le plaisir du don

La joie du recevoir

Ni le sens de l'abandon

Ni le goût du mouroir



J'aime qui j'aime

Au Diable les définitions

J'aime que l'on m'aime

Aux Dieux je fais le dos rond



Humaine

Mouvante

Impermanente



A la patience des pierres

Je joins la sapience du ventre

L'infinie tendresse

De qui ne sait compter






.

Repost 0
Published by C'est Elle - dans Sètz
commenter cet article
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 07:07
.



J'ai aimé me lever tôt
L'envie de commencer la journée
L'envie du café très noir
Le clavier devant moi j'écrivais
Les mots venaient tout seuls
Dans tous les sens
Tout ou presque me donnait
Envie d'écrire ou de lire
Je n'y arrive plus
Chaque mot m'est difficile
Chaque geste m'ennuie
C'est l'automne
C'est le froid qui me glace au réveil
C'est le sentiment de mains vides
Inutiles
Oh, bien sur, il y a plein de bonnes raisons
De se lever
Mais je ne les sens plus en moi
Je les connais mais je ne les sens
Plus miennes
Et je déteste ce vide
Cette peur d'écrire
Cet effort à fournir pour réagir
J'aimais lui écrire au matin
J'aimais écrire à tout le monde le matin
Je n'y arrive plus sans douleur




.
Repost 0
Published by C'est Elle - dans Angst
commenter cet article
22 octobre 2009 4 22 /10 /octobre /2009 05:35
.



Je ne me souviens pas bien

Du parfum bleu de l'enfance

Des rêves qui habitaient les heures



Je ne me souviens pas bien

Des espoirs fous de mes quinze ans

Des pas glorieux de mes vingt ans




Ma mémoire passoire conserve ce qu'elle peut

Parfois surnagent des morceaux vagues

Des impressions de malaise ou de joie

Liés aux parfums des choses

Aux résonances d'une musique


Mais de chemin clair

De lumière vive

De joie sans failles

De douleur sans recours


Je ne me souviens pas


Est resté gravé l'effet en moi

Mais non la cause

Et lorsqu'elle est là

Soyons honnête

Elle est reconstruite

Réecrite

Remachée

Digérrée


Ma mémoire a gommé

Dessiné

Ravaudé

Sans mon accord

Les fils de ma vie


Elle n'est finalement

Que l'interrupteur

De mon présent


En aucun cas

Elle ne m'est témoin

Objectif

Ni de moi

Ni des autres


Je peux la travailler

L'entrainer

La ressasser

La chèrir


Elle n'est jamais

La vérité

De mes jours

Passés

Présents

Et à venir




.







Repost 0
Published by C'est Elle - dans Mémoires vives
commenter cet article
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 05:57
.





Bloqué

Vrillé

Tendu

Apaisé

Noué

Rond

Plein

Plat



Épouvantablement central

Abominablement présent

Horriblement encombrant

Jamais en repos


Quand le dos porte

Maintient droit

Les os en place


Quand la tête périscope

Guette le monde

Relaie les regards


Ce truc qui jamais ne se fait oublier

Ne sert à rien

Et n'est jamais en paix



.
Repost 0
Published by C'est Elle - dans Angst
commenter cet article
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 05:53
.




Tu parles et j'écoute
Je crois avoir entendu
Pas tout compris sans doute
Mais entendu
Ni nié
Ni rejeté
Merci du temps passé
A dire
A expliquer

Il est tard
Les mots me réveillent
Ecris-le comme tu l'entends
Alors un vrac
A l'automatique
A l'arrache
Un dernier avant la paix
Où je vais te laisser


Je ne suis pas une victime
Je ne veux pas l'être
Je ne le suis pas
Pas complète
Pas finie
Rafistolée
Abimée
Cicatrisée
Remonte pente
Pas à pas
Jour à jour
Oui
Mais pas une victime

J'ai pas su non dire
J'ai pas su non faire
Je sais pas grand chose

Brute et brutale
Pas de nuance
Pas d'espace à respirer
Pas d'amour de moi
A donner
Pas appris
Autodidacte pas réussie
c'est vrai
Et pire en profond
Sans doute

Anesthésiée
En coma
Je n'allais pas mal
Réveil violent
Pas hier soir
Au début



Pas de désir
Pas de corps
Pas d'élans
Je vais parler du temps
Tant pis
Je trouve pas d'autre façons de dire
Le choc


Pas approché
Touché
Senti
De corps d'homme
Avec envie
Avec plaisir
Depuis plus de dix ans

Pas approché du tout
De prés
De loin
Depuis quatre ou cinq

De force de gré
Anesthésiée
Vidée
Coupée
Désactivée

Pour le coeur
C'est plus ancien encore

Premier désir virtuel
Remonté en surface
Impression vague
D'être en vie
A la rencontre avec F.

Étrangeté de ressentir
Redécouverte du plaisir de regarder
Remise en place du sentiment d'être

Grande gratitude à lui
D'avoir provoqué ça
Sans le vouloir

Mais pas de réalité du corps
Des besoins
Des désirs
Pas de réalité d'âme
Ou de cœur

Juste une vibration
Etre en vie
Sans douleur
Et regarder bouger


Je suis en paix
Je vis
Je ris
Je défais la carapace
Je lâche l'armure
Je vais mieux
Je vais bien
Je vais si bien
Que tout se réveille d'un coup
Fin de l'hibernation longue
Je vais pouvoir vivre

Je te croise
Et tout revient
En mémoire
La peau se réveille
Très violemment
Le coeur s'emballe
Fort
Bien trop
Ton image se met
A me hanter
Prend une place
Qui n'est pas la sienne
Je panique
Je n'aime pas ça
Je ne connais pas ça
J'ai pas l'habitude


Je n'ai jamais vécu d'amour heureux
et je ne sais pas faire
Pas de mode d'emploi
Je ne le dis pas en victime
Je le dis parce que c'est ainsi
C'est mon histoire
Mon chemin
J'accepte que cela vienne de moi
Que cela soit ma faute
Mais c'est comme ça
Je ne mens pas


Un désir comme jamais
Douleur d'absence
Douleur de présence
Impasse
Re taire le corps
Re taire le coeur
Enfouir
Refermer
Avancer
Pas se retourner
Recommencer


J'attendais rien
Je ne voulais rien
Je ne ressentais rien

Et d'un coup
Je voulais tout
Sentais tout
Animalement
Sans raison raisonnable
Je vivais


Choc de retour
Plus fort encore
Pas su dire
Pas su attendre
Pas pu cacher les manques
Transparente
Retour à la case départ


Le manque est trop fort
Il emporte tout
Se réveille en ton absence
Se réveille en ta présence
Trop pour moi
Pas gérable
Pas souhaitable
Dévoreur de forces
Besoin de garder de l'énergie
Pour être en vie
Au quotidien
Sans désirs
Sans envies
Sans sentiments
C'est plus simple
simpliste
Réduit
Stupide
Mais plus simple

Pas d'issue autre
Me taire à moi-même
Refermer
Plus sentir


Je vais aller bien
Et mieux
Amputée
Corps à vide
Falloir vivre avec
Mais j'y arriverais



Je te laisse en paix
Le reste me regarde












         
 



Repost 0
Published by C'est Elle - dans Sètz
commenter cet article
5 octobre 2009 1 05 /10 /octobre /2009 04:06
.








Pas bouger

Pas frémir


Ne rien faire

Ne rien vouloir


Rester en équilibre

Sur un fil

De temps heureux

Ténu






.
Repost 0
Published by C'est Elle - dans Sètz
commenter cet article